J'ai plus d'énergie pour dire ce que je pense, me défendre ou défendre quelqu'un.

Lydie

C'était vraiment chouette. J'avais jamais parlé à personne de mes problèmes au boulot. Je me suis rendue compte de plein de choses.

Coralie

J'ai réfléchi pour la première fois à la couleur de ma peau. Je n'avais jamais pensé avant que j'ai une couleur de peau et que ça peut influencer le destin des gens. J'en ai plus conscience maintenant.

Berta

Le Théâtre de l'Opprimé est un véritable outil pour aller vers un monde plus juste, plus solidaire, plus humain.

Jean-Pierre

J'ai adoré car ici on peut se lâcher! J'ai découvert une autre façon de voir et d'aborder la scène.

Simon

On m'avait dit que ce n'était pas du théâtre classique mais je ne pensais pas que l'approche serait basée autant sur le travail du corps. Je suis en option théâtre à l'école et je découvre qu'on peut exprimer autant les choses par le corps que par la parole. Je monte sur scène depuis que j'ai quatre ans. D'habitude je suis stressée mais ici c'est tout à fait naturel, le groupe est soudé, il y a une bonne énergie, j'ai pas peur, on est tous ensemble, y en aura toujours bien un pour rattraper les autres!

Elizabeth

J'ai aimé qu'on puisse exprimer son ressenti sur des injustices du quotidien et qu'on réfléchisse ensemble à différentes interprétations.

Stéphane

C'est la deuxième fois que je participe. L'année passée, ça m'a beaucoup servi dans la vie. C'est à toi de développer les choses dans ta vie quotidienne après. Tu sors avec de la confiance en toi et la tête pleine. Je connais mieux mes droits, si on m'agresse, je sais quoi répondre, c'est une école de vie.

Balde

Ca a changé mon regard, ça a déclenché quelque chose en moi. Je ne me sens plus limité, je ne me demande plus si c'est ma place ou pas. A présent, je prendrai la parole devant n'importe qui, à haute voix, pour dire ce que je pense.

Timothee

Je pensais que je n'étais pas capable de faire du théâtre, je croyais que je pouvais seulement regarder. J'ai plus de confiance en moi maintenant.

Simona

Ces séances m'ont intégré plus que les beaux discours. Quand on joue comme ça, on vaut quelque chose, mes complexes s'envolent. Les autres résidents de mon centre sont envieux de ce projet. J'ai senti un truc bien dans mon coeur, dans ma conscience et je me sens moins stressé.

Eugène

Ce que j'ai vécu ici est une grande chose. Au pays j'étais animateur culturel mais ici j'étais réduit, j'avais des difficultés à m'exprimer. Ce qu'on a fait avec Géraldine, ça me donne du courage, j'ai envie que ça continue.

Alpha

Mon image de moi a changé. Aujourd'hui, je ne me sens plus demandeur d'asile mais citoyen du monde. Je me sens revivre. Je sens que tout est possible, qu'à chaque problème il y a une solution, j'ai de l'espoir.

Bernard

Avant j'étais fermée. Ici j'ai partagé ma vie avec les autres. J'ai des amis en plus, je suis très contente.

Soumaya

J'ai l'impression de connaître les gens plus que certains de mes amis de longue date.

Paul

Chaque pas nous prépare au suivant, on se sent accompagné. Je sens qu'il n'y a pas de danger de tomber dans la simplification et il y a de l'espace pour chacun. Il y a de l'intimité et de la curiosité de l'autre grâce à l'ambiance que vous avez créée.

Sarah

J'ai aimé les exercices pour renforcer la relation entre nous. Chaque personne était vraiment engagée dans ce travail. Par le théâtre, nous avons raconté nos vies. Le Théâtre de l'Opprimé peut ouvrir les gens.

Micha